• Accueil
  • > infos sur le véhicule électrique

infos sur le véhicule électrique

NIORT (AFP) — Bernard Krief consulting et France Industrie Participations ont déposé un dossier de reprise de l’équipementier automobile Heuliez, en redressement judiciaire, a-t-on appris jeudi auprès de l’administrateur judiciaire Régis Valliot.
Bernard Krief consulting propose de garder la moitié des 1.000 emplois de l’entreprise alors que France Industrie Participations prévoit un effectif de 780 salariés, a-t-on précisé de même source.
Le tribunal de commerce de Niort statuera le 2 juillet sur les offres qui ont été déposées.
« Dans un premier temps, nous souhaitons reprendre 500 personnes, dont un peu plus d’une centaine en formation professionnelle sur 18 mois avec l’aide du Conseil régional de Poitou-Charentes, et nous espérons, les années suivantes, procéder à des réembauches », a précisé à l’AFP Louis Petiet, président de Bernard Krief consulting.
« Dans les trois métiers d’Heuliez, à savoir les véhicules électriques, les activités d’emboutissage et de montage et les bureaux d’ingénierie, nous sommes prêts à associer en minoritaire des industriels et des financiers du secteur », a-t-il ajouté, se disant également « serein et confiant sur le redémarrage du groupe ».
Luc Chatel, le secrétaire d’Etat à l’Industrie, s’est félicité jeudi de ces deux candidatures pour reprendre « l’ensemble des activités du groupe, c’est-à-dire sans démanteler Heuliez, et ce en pleine crise et malgré les fragilités d’Heuliez démontrées par plusieurs rapports ».
« C’est une étape importante, mais rien n’est joué, d’ici le 2 juillet il faudra transformer l’essai », a ajouté M. Chatel, en rappelant que l’Etat s’était engagé à aider Heuliez à hauteur de 10 millions d’euros pour son projet de véhicule électrique.
Placé en redressement judiciaire le 15 avril dernier, Heuliez, qui emploie 1.000 salariés à Cerizay (Deux-Sèvres), a un besoin urgent de trouver 45 millions d’euros pour lancer son projet de véhicule électrique qui constitue son dernier espoir de survie.
Ségolène Royal, présidente (PS) de la région Poitou-Charentes, a récemment écrit au président Nicolas Sarkozy pour lui demander « de mobiliser tous les leviers dont il dispose pour Heuliez ».
Mme Royal a également fait voter le conseil régional en faveur d’une participation de 5 millions d’euros sur le projet de véhicule électrique.
Pour que cette participation soit effective, il faudra la parution d’un décret en Conseil d’Etat l’autorisant, une procédure nécessaire lorsqu’une collectivité locale s’engage au delà de plus d’1,5 million d’euros avec une entreprise, a indiqué une source au sein du gouvernement.
Au sujet de la participation de l’Etat, M. Chatel a ajouté: « si c’était nécessaire, on est prêt à mettre davantage (que 10 millions d’euros), ça dépendra du projet de reprise ».

Laisser un commentaire